~ Agenda de nos évènements ~

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
12
23
24
25
26
27
29
30

Voyage en ITALIE du Nord

du 6 au 14 juin 2018

photo groupe Italie reduc

 

         Au programme de ce voyage, visites commentées de Milan, de Vérone et de Venise, croisières, avec escales sur leurs îles, des lacs d’Orta, Majeur, de Côme et de Garde, des escales sur les îles de la lagune de la Vénétie, Murano, Burano et Torcello, enfin une visite de Padoue avec prière à Saint-Antoine de Padoue pour retrouver…… notre ligne perdue, conséquence des repas typiques italiens bien copieux.

         Aux menus, pâtes variées, risottos, poissons du lac, de la mer, volailles, viandes blanches, vins blancs et rouges de pays, gâteaux, sans oublier…, glaces et apéritifs, surtout l’Aperol Spritz…, tous les gourmands ont été satisfaits !!!

        

         Le planning a été respecté et s’est déroulé sans encombre, la météo a été au rendez-vous, soleil et chaleur pendant tout le séjour avec, en rançon pour certains, quelques coups de soleil !

         Le groupe a apprécié l’autocar panoramique, très confortable, conduit tout en douceur par un chauffeur qui nous a montré sa parfaite maîtrise sur les routes sinueuses de montagnes, ainsi que les chants interprétés par Jacqueline, Bernard et Lydia, qui ont permis de meubler le temps de traversée de la large et plate plaine du Pô. Une règle de rotation de deux places dans le sens des aiguilles d’une montre tous les jours a permis de satisfaire les occupants avides de se placer à l’avant, même si la vision à l’arrière était correcte, il aurait fallu mettre en place cette règle dès le premier jour pour assurer un tour complet….

         Quelques images et souvenirs que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

        

         Milan, Chef-lieu de la région Lombardie, située au milieu de la plaine du Pô, seconde ville d'Italie en nombre d’habitants, cœur industriel, commercial, financier et universitaire de l'Italie. Siège de la Bourse italienne, elle représente un grand pôle d'attraction pour les sièges d'entreprises, notamment dans le secteur de la mode et du design, dont Milan est l'une des capitales mondiales.

         Une promenade à pied dans la ville avec visite commentée du Château des Sforza, riche famille qui succéda à la non moins riche famille Visconti, dont le symbole, un biscione (la bissa en milanais, traduction de vipère ou serpent, équivalent de la vouivre), qui dévore un enfant ou un homme, est devenu le symbole de la ville. Ce symbole a été inséré dans le logo de l’Alfa Romeo, en outre « la vipère » est un des symboles de l’équipe de football Inter de Milan. En 1978, ce symbole, avec un homme se faisant dévorer dans sa bouche, est devenu l’emblème de la société Fininvest, de S. Berlusconi. Cette forteresse, protégée par un imposant fossé abrite trois cours où l’on a pu y admirer la dernière sculpture inachevée de Michel Ange.

         La cathédrale, magnifique construction de style gothique flamboyant, ornée d’une multitude de flèches et de statues dont la plus haute est la statue de la vierge étincelante d’or.

         Un passage par la galleria Vittorio Emanuele II, passage couvert rassemblant des magasins et des restaurants de prestige, où on peut y admirer de superbes arcades ainsi qu'une magnifique coupole de fer et de verre de fabrication Saint Gobain tout en déambulant sur de splendides Terrazzo et d’impressionnantes mosaïques. Les magasins VERSACE, PRADA, GUCCI, ARMANI, VITTON, se côtoient, un vrai régal pour les yeux, peut-être moins…, pour la carte bleue !!! Heureusement que le temps était limité…

         La découverte en bus des principaux bâtiments milanais, les palais construits à la Renaissance, le célèbre opéra (La Scala), la tour Pirelli, de nombreuses places et jardins, une tour aux façades végétales véritable jardin vertical, enfin, une étape pour un moment de silence …, dans un cimetière communal rassemblant une quantité impressionnante de riches monuments, signes extérieurs de richesse des familles, véritables chefs d’œuvres architecturaux classés.

         Beaucoup de moments passés en bateau sur les lacs, avec les Alpes en toile de fond, du plus petit et romantique lac d’Orta, au plus long, le lac Majeur, en passant par le lac de Côme, le plus beau, et au lac de Garde, le plus grand, ainsi que dans la lagune à Venise, un véritable régal pour les yeux.

         Surprise d’un soir, Bernard, ayant remarqué que c’étaient les anniversaires de Marie Renée et de Guy, a organisé un moment de convivialité pour fêter dignement ces événements, bises, chanson, et un succulent gâteau avec bougies arrosé d'un Prosecco, vin pétillant italien, un bon souvenir pour tout le monde.

        

         Les îles nous ont impressionnés par les richesses des constructions dans des jardins somptueux, comme l’île Isola di San Giuilio, petite île d’à peine 275 mètres de long pour 140 de large, occupée par des bâtiments à vocation religieuse, un ancien séminaire aujourd’hui transformé en couvent et une basilique, le tour complet à pied de l’île ne nous retardera pas …..ou Isola Bella, île sur laquelle se dresse le Palazzo Borromeo entouré d’un jardin baroque à l’italienne, palais construit au XVI siècle par Carlo III Borromeo en l’honneur de sa femme !!!  Le guide local nous a présenté, avec des commentaires tout en couleur, Bibi, Marie Reine, ainsi que des marionnettes très pipelettes….

         Sur Murano, nous avons assisté à la démonstration époustouflante d’un souffleur de verre dans une ambiance surchauffée, sur Burano ce sont les couleurs des petites maisons de pêcheurs qui nous ont offert un paysage hors du commun, enfin sur Torcello une photo de groupe a été prise sur le pont du « diable », nommé ainsi car il n’a aucune rambarde, prière de ne pas trop s’approcher des bords !

         La Chartreuse, où, à 900 m d'altitude, règnent la paix et la nature ne nous a pas laissés indifférents. Fondée en 1173 ce grand complexe caché dans les bois est marqué par les transformations du XVIIème siècle. On y trouve une fresque du XVème siècle, un vaste cloître du XVIème siècle, l’église abbatiale supérieure édifiée sur l’église originaire (XIIème siècle), finement décorée par des fresques de Parentani et Jan Claret. Aujourd’hui, la Chartreuse n’héberge plus que 7 moines !!!

        

         Verone ville riche de vestiges romains sur les rives de l’Adige, son théâtre et ses 17 km de murailles datant du III siècle, nous ont impressionnés par leur qualité de conservation, nous y avons retrouvé la maison de Juliette taguée par les amoureux du monde entier en souvenir de la tragédie de Romeo et Juliette.

         Le programme retenu a été très intéressant…, mais il n’y a pas eu que l’ANR56 à avoir l’idée de ces visites…, il y a eu foule, notamment à Venise où il a fallu ne pas se décourager face à la queue devant le palais des Doges !!!                       
Heureusement que notre guide a su nous faire patienter avec des commentaires intéressants et d’actualités nous tenant ainsi en haleine. La découverte commentée des trésors des intérieurs de ce palais nous a vite fait oublier les contraintes de l’attente.

         Venise, une des plus belles villes du monde, est construite sur des pieux dans le sable de la lagune. Le centre historique est entièrement piétonnier, les canaux faisant fonction de route, on compte 455 ponts, les bateaux, taxis d’eau, beaucoup de brillants RIVAS, et gondoles sont le moyen de transport public. Elle se bat contre le mouvement des marées et les vagues des gros paquebots de croisière fragilisant les fondations de splendides constructions de style gothique abritant des peintures de Titien, de Tintoret et de Véronèse. Entre ces érosions et la montée du niveau de la mer, l’avenir est sombre, nous avons peut être bien fait d’y aller cette année… Le palais des Doges, ou palais ducal, le pont des soupirs, la prison des Plombs qui a « hébergé » Casanova, la place Saint Marc, le pont du Rialto, autant de sites exceptionnels incontournables à ne pas manquer.

         Enfin, Padoue ville d’art et de culture avec sa basilique Saint-Antoine, ses 3 millions de visiteurs par an et une des plus anciennes universités de médecine d’Italie. Nous nous sommes mis derrière la longue et impressionnante file de pèlerins pour voir la relique du saint, il faut dire que les miracles de ce Portugais d’origine lui ont permis d’être nommé « le saint » et avons admiré la richesse de ces lieux plein de piété.

        

         Après prières et vœux, un retour dans nos foyers, pleins de souvenirs dans la tête et de photos dans les boîtes, nous adressons un grand remerciement à Bernard, notre organisateur, à Pipo, notre accompagnateur, à Paulo et à Christina, nos chauffeurs.

                                                                                              Denis Ritchen

Nos amis amateurs de voyages à l'étranger, sont rentrés de Bulgarie depuis dimanche 18 juin 2017.

Dans les semaines qui viennent une galerie photos sera créée et mise en ligne sur notre site.

Deux des participants ont déjà créé un album personnel, et ils ont la gentillesse de nous en donner l'accès .

 

EN AVANT-PREMIÈRES

voici donc leur message et le lien vers leurs photos.

Celui de Loïc (et Eliane) du groupe des "Lorientais" :

Bonjour à toutes et à tous,

Je fais parvenir cet Email à toutes les personnes "ANR" qui m'ont communiqué leur adresse électronique...

Le séjour en Bulgarie n'a donné que des satisfactions, en tout cas du point de vue d'Éliane et de Loïc :

Baignade dans la mer noire, visite de "chapelles", bonne ambiance avec les anciens de France Telecom qui ont démontré que le folklore bulgare est très voisin du folklore breton.

Les images prises par Loïc sont visibles ici : https://goo.gl/photos/KxEzk1mxao1W9uri7

A noter que les photos sont géolocalisées, il suffit de cliquer en haut à droite dans le petit "i" de "Infos" pour faire apparaître le lieu et bien d'autres choses.

Des modifications à venir concernant les titres sont possibles ...

Les photos sont téléchargeables et vous pouvez les communiquer (par le lien ou une à une) à ceux et celles que vous souhaitez.

Le cas échéant, je peux fournir les traces des différentes sorties que nous avons faites dans le pays, en fichiers lisibles dans "Google Earth".

Je prévois aussi de mettre au clair toutes les notes prises au cours du voyage, mais cela va prendre encore un peu de temps....

Bonne fin de semaine à toutes et à tous...

A bientôt

Bises d'Éliane et de Loïc

 

Et celui de Francis (et Marie-Thérèse)  du groupe des "Vannetais" :

Bonjour à tous,

L’œil du photographe s'oriente souvent vers ceux avec qui on partage de doux moments, je vous confie donc aussi mon "google photos".

Il se peut que vous ne réussissiez pas à l'ouvrir, en ce qui me concerne j'ai pu ouvrir celui de Loïc (superbe).

https://goo.gl/photos/eVTUXMdrLpBMEL1N6

Mes amitiés à tous.

 

Qu'ils en soient tous les deux vivement remerciés.

A déguster .... sans modération.

CC pour la relecture.

 

Le (petit) journal de bord de l'ANR en Bulgarie

nota : toutes les photos sont cliquables pour agrandissement

Samedi J-1 : vérification de la météo, OUF ! elle est radieuse car nous redoutions le parapluie bulgare.

Dimanche 11 juin : vers 1H30 les touristes de l’ANR simulent la vitalité pour grimper dans le bus qui va nous conduire à Nantes, afin de rejoindre la première étape de notre périple : VARNA rue piétonne du centre villeVARNA, sur la mer noire.
Une navigation au radar nous permet l’après-midi de découvrir les rues piétonnes qui entourent nos hôtels.

Lundi 12 juin : La forme retrouvée, nous franchissons le matin le pont autoroutier qui sépare le lac de Varna du port sur la mer noire, pour découvrir les richesses de la Bulgarie.

Après avoir sillonné dans la montagne des Balkans et les marais salants, nous visitons le monastère Saint-Georges où un vieux moine montre avec insistance un fruitier où poussent trois variétés de fruits.

Nessebar port de pêche
Nous rejoignons ensuite Nessebar, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce petit port de pêcheurs est appelé également la ville aux quarante églises. C’est un véritable joyau qui nous a tous éblouis.

 

Le guide nous fait découvrir sur une de ces églises le symbole du bien, donc de l’homme et celui du mal, donc de la femme (croix gammée au sens horaire et antihoraire). Les hommes bombèrent le torse, de rares femmes s’insurgèrent tandis que la majorité des autres se contentèrent d’un sourire ironique sachant que la vérité reprendrait vite le dessus. Moralité, le sens antihoraire n’est probablement qu’une allusion à la ponctualité féminine.

Le soir nous avons été intronisés au restaurant des amateurs de vin, le groupe de Vannes l’avait été la veille. Soucieux de rester courtois envers nos hôtes, nous n’avons pas entamé de débats comparatifs sur les crus français et bulgares.

Mardi 13 juin : Départ à l’aube pour rejoindre Sofia en avion afin de gagner une journée sur le programme et de préserver nos articulations vieillissantes.

Nous avons découvert avec ravissement le cœur de cette ville : la cathédrale Alexandre Nevski rutilante avec ses huit kilos d’or qui ornent son dôme, la basilique Sainte-Sophie, nécropole romaine avec ses mosaïques très bien conservées, le palais présidentiel… A midi, nous assistons à la relève de la garde, avant de prendre un déjeuner bien mérité et d’étancher une soif grandissante à cause de la chaleur. La visite du musée national nous a permis de revivre 30 000 ans de l’histoire de ce pays.

Blgarie 2017 pourjournaldebord 104  Blgarie 2017 pourjournaldebord 105

Le soir : dîner avec musique folklorique et danses bulgares et bien évidemment des chants et danses bretons qui révélèrent des similitudes culturelles.

 

 

 

Mercredi 14 juin : nous partons vers le monastère de Rila. Sur le chemin, nous faisons une petite halte dans un village afin de photographier les nids de cigognes occupés chacun par deux à trois cigogneaux déjà solidement charpentés.

Blgarie 2017 pourjournaldebord 106
Le monastère de Rila est un passage obligé lors de la visite de la Bulgarie ; quelles que soient nos convictions religieuses, nous ne pouvons qu’être émerveillés par la majesté du site et la sérénité qui y règne.

 

 

 Après un arrêt pour découvrir les magnifiques icônes d’un artiste local, nous parvenons à un restaurant logé sur les rives de la rivière Rila, nous y avons dégusté une truite délicieuse accompagnée de diverses boissons euphorisantes.

Une fois remontés dans le car, oubliée la sérénité ; l’esprit potache des uns et des autres reprend le dessus pour égayer le trajet qui nous conduit à la ville de Plovdiv.

Blgarie 2017 pourjournaldebord 112Jeudi 15 juin : promenade dans la rue piétonne avant de découvrir la vieille ville, son théâtre antique, le musée ethnologique et ses rues pavées avec la septième colline ; en effet la ville autrefois appelée la ville aux sept collines a sacrifié l’une d’entre elles pour en utiliser la pierre.

 

Nous partons ensuite découvrir la vallée de la rose, car la Bulgarie produit de l’huile essentielle de rose, mondialement connue des parfumeurs. Après le déjeuner et la visite du musée de la rose, nous passons le col de Chipka pour atteindre en soirée la ville de Veliko Tarnovo. Après avoir rejeté l’offre d’un spectacle son et lumière, sous prétexte de fatigue, Bernard, notre accompagnateur préféré, s’élançait sur la piste de danse pour rejoindre les Bretons lorientais et leurs clodettes super entraînées ainsi que notre guide, qui voulait vérifier que cette pratique est réellement reposante.

Vendredi 16 juin : découverte à partir d’un lieu adapté pour la photo de la citadelle de Veliko Tarnovo.

Puis nous allons découvrir à Arbanassi, Blgarie 2017 pourjournaldebord 113une maison typique transformée en musée.

Un petit bonjour l’après-midi au cavalier de Madara , une fresque classée, qui nous a contraints de monter 220 marches ; cela facilite la digestion. C’est donc légers que nous avons pu voir la forêt pétrifiée, ensemble de roches arrondies, dont l’origine reste un mystère.

Retour à Varna pour nous installer dans un complexe hôtelier en bordure de mer.

La météo pluvieuse à partir de midi semblait nous indiquer que ce pays pleurait de nous voir partir.

Blgarie 2017 pourjournaldebord 109

Les quelques petits aléas du voyage, dans un pays qui n’a pas encore atteint le niveau d’accueil touristique souhaitable, furent vite balayés par l’excellente ambiance qui a régné dans notre groupe.

Si les sourires se font rares en Bulgarie, nous eûmes la chance pour les Lorientais, d’avoir un guide professeur de français à l’Université, particulièrement érudit et doté d’humour ; il nous a parfaitement renseignés sur ce petit pays d’environ 7 millions d’habitants. « L’environ » étant une référence démographique en Bulgarie, tant la population est mobile et étourdie, car elle oublie parfois de se faire recenser sur son lieu de résidence.

C’est avec plein de merveilleux souvenirs que nous avons retrouvé la Bretagne, juste avant le lever du soleil le dimanche 18 juin 2017.

Marie-France et Michel

CC pour la relecture.

 Au sujet du voyage en Bulgarie

Message de Bernard Le Vilain

Le prochain voyage en Bulgarie a trouvé un grand intérêt auprès des adhérents .

Devant la forte demande j'ai porté le nombre de participants de 80 à 90 et la liste est complète .

Les personnes qui souhaiteraient encore s'inscrire seront sur la liste complémentaire .

Vous devez pour cela adresser votre inscription à Bernard Le Vilain sans chèque d'acompte .

 

PS: ( Tous les ans il y a des annulations et juin c'est encore loin donc vous avez encore la perspective du voyage qui s'offre à vous) .

Amicalement

Bernard le vilain

0297833940  0645811537  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voyage en BULGARIE 

 

Présentation du voyage : à voir ICI

 

En attendant l'arrivée des premières galeries photos (c'est pour bientôt !) (elles sont là) , vous trouverez ici le compte rendu paru dans la revue ANR56 d'Octobre.

Merci à Eliane MOLLO sa rédactrice.

 

ANRPTT56   photo + animation

ANRPTT56   photo seule

 Les galeries photos sont maintenant en ligne :

- la galerie des photos envoyées par Bernard LE VILAIN sont ICI

- les photos de Loïc Le Bail sont

 

CROISIERE EN NORVEGE SUR LE NAVIRE "HORIZON"

La croisière se déroule du Samedi 28 Mai au Samedi 4 Juin 2016.

Après un long trajet en autocar vers Calais, lieu de l'embarquement, nous voici dans le Paquebot "HORIZON" pour y passer une semaine loin de nos soucis domestiques et autres.