et si on parlait de " La GRANGE "

La Grange, de Quéven
Bien sûr on aurait pu l'appeler : "La Grange,  lieu de rencontre des adhérents du secteur de Lorient de l"ANR56, le 1er mardi du mois", ... Mais c'est bien trop long
Alors on dit souvent La Grange de Quéven. C'est sympathique.
On se doute alors qu'il ne s'agit pas de Léo, ni de "la grange aux loups", ni d'un hangar au milieu de nulle part pour réunir une rave party, mais plutôt d'un abri où l'on se sent bien, entre amis.

Encore faut il s'y rendre ! Car ce lieu mythique de l'ANR56 ne figure pas sur tous les GPS, loin s'en faut. Certains vous envoient même dans des endroits qui ont pris le même nom (enfin je suis pas sûr que ça se soit fait dans ce sens là !).
Qu'importe, si vous ne voulez pas ratez votre rendez vous indiquez à votre invité l'adresse de la dernière maison de la rue, qui fait face à l'allée au fond de laquelle elle se niche.
C'est simple, non ? 

Enfin pour les connaisseurs, à savoir bon nombre de nos collègues adhérents de l'ANR56, on a trouvé bien plus court.
Entre nous on dit tout simplement " LA GRANGE" ; ça suffit !

Et chacun y va, presque les yeux fermés, assurés qu'ils sont d'y passer un agréable moment.

En ce début de saison 2021 / 2022, alors que nous retrouvons progressivement les activités que nous propose l'ANR,

quoi de neuf à "La GRANGE" ?

 Allons dANseR

Avec Daniel, un animateur admiré, lui-même animé par le plaisir de danser et l'envie de transmettre ses meilleurs pas, la nouvelle saison semble bien repartie.

La Grange Oct. 20211
Que nous réservent ils cette année ?
Surprise, seule la qualité ne nous surprendra pas : ils nous ont habitués.

Eh bien dansez maintenant ;
et prenez y beaucoup de plaisir.

 "Les Mardis de Quéven"

Remerciements

D'abord Job, laisse moi me faire l'écho de ce que j'ai pu entendre autour de moi, au sujet de ta gentillesse, de ta bonne humeur, de ta disponibilité. Tous, et notamment tes collègues membres du comité, nous te remercions de ton accueil et de ta bienveillance lors de nos réunions sur le secteur de Lorient.
Bien sûr les années sont là et il te faut lever le pied. Sache qu'à chaque rencontre ici, on sera heureux de te retrouver.

Et après 

La voie est donc tracée. La chaleur de l'accueil en ce lieu se doit d'être perpétuée. Qui pour reprendre le flambeau des mains de Job ?
Un habitué des mardis de Quéven serait le bienvenu, ou bien un correspondant local.
Est-ce trop prenant ? Alors pourquoi pas un binôme ? En alternance un mois sur deux, ou encore un pour l'ouverture, l'autre pour la fermeture, ou...

Ca vaut le coup d'y réfléchir, de donner un petit peu de son temps. Habitués ou correspondants vous savez mieux que quiconque les bienfaits de cette rencontre périodique pour rompre l'isolement qui sournoisement, s'est peut être trop installé ces derniers temps.


 

La culture des agrumes en Bretagne

Cet article, proposé par Jacques HELOU, vous donne les bases de la culture des agrumes, il est destiné à vous éclairer sur les exigences de cette culture et éviter des erreurs fatales aux plants. Vos connaissances pourront être confortées par une bibliographie riche et très abordable, tant pour la compréhension que par le coût.

Les agrumes font partie de la famille des rutacées. Il en existe des milliers de variétés. Dans cet article ne seront évoqués que ceux que l’on peut cultiver en Bretagne.

VARIETE D’AGRUMES

Agrumes de pleine terre

  • Poncirus trifoliata , pied franc (pousse à partir d’un pépin), il sert essentiellement de support de greffe, les fruits ne sont pas comestibles. Résiste à – 17°C (la rusticité dépend de la durée du gel, de la protection naturelle…)poncirus trifoliata oranger trifolie citronnier epineux
  • Le bigaradier, pied franc également ses fruits servent à faire la confiture d’orange. Résiste à – 13° Cbigaradier
  • Mandarinier satsuma – rusticité – 12°Cmandarinier satsuma
  • Kumquat se mange avec la peau, apprécié surtout en fruit confitkumquat

Agrumes à rentrer en hiver en serre froide (supporte une température légèrement inférieure à zéro)

  • Orangeroranger 600x450
  • Pomelo (hybridation d’un oranger et d’un pamplemoussier ou mutation d’un pamplemoussier)Pomelos Corse Bio
  • Citronniercitronnier a

Agrumes à rentrer en hiver en serre antigel (serre chaude mini 0°C)

  • Limettier (citron vert) très productif, c’est seul à se reproduire à l’identique par pépincitrus aurantifolia fruit 600x450
  • Cédratcedrat

Le calamondin est le seul agrume qui peut vivre en appartement (+ 3°C à 25°C)

PLANTATION :

  • En pleine terre : planter dans un mélange de 1/3 terre franche (du jardin), 1/3 de sable et 1/3 de fumier au fond du trou
  • En pot : les jeunes plants seront plantés dans un pot haut de 30cm de diamètre avec un mélange de terreau et d’un tiers de sable
  • Si le terreau a un engrais incorporé, attendre trois mois avant d’en ajouter

Eviter les plantations près des haies, car les turbulences sont mauvaises pour l’arbre.

ENTRETIEN :

Le 21 mars, mettre 40 grammes (une poignée) d’azote (ammonitrate 37%) au pied

Fin mai : 20 grammes d’ammonitrate ou sulfate d’ammoniac

Début septembre : mettre de l’engrais complet MPK 15-15-15 (azote, phosphore, potasse) En pot, aérer le sol avec une fourchette sur 3 à 4 cm.

Très important : ne pas mettre de coupelle ou surélever le pot pour qu’il ne baigne pas dans l’eau.

En peine terre, éviter d’arroser le tronc, pour cela faire une cuvette circulaire et arroser à l’EXTERIEUR de cette cuvette. En pot, il n’y a pas ce problème car l’eau s’écoule rapidement.

Important : Il est recommandé de pulvériser d’eau le feuillage le soir.

TAILLE :

Retirer les bois morts, dégager l’intérieur et pincer les nouvelles pousses

LES INSECTES NUISIBLES :

  • Cochenille farineuse, se colle sur les feuilles et la cochenille à carapace se loge dans les nervures des feuilles

Pcochenille de loranger

  • Aleurode (mouche blanche) provoque la fumagine (champignon noir)

aleurode a

  • Araignée rouge

araignee rouge acarien

  • Traitement : faire un mélange composé de

- 3 cuillerées à soupe d’alcool à 90°

- 1 cuillerée à soupe de savon noir

- 1 litre d’eau

Laisser reposer une nuit, rajouter 2 litres d’eau et pulvériser sur et sous les feuilles.

MALADIES (que l’on trouve en Bretagne)

  • Le mal sec : dépérissement soudain des rameaux qui conduit à la mort de l’arbre. Traitement curatif : couper et bruler le bois mort, et pulvériser le mélange qui sert pour les insectes
  • Fumagine : traitement avec le mélange ou de la bouillie bordelaise.

Important : stériliser les outils avant de changer d’arbuste ( flamme, alcool, eau de javel)

REPRODUCTION :

  • Greffage en écusson : en mars, avril, à œil poussant

greffe greffe ecusson

  • Greffage en fente en septembre

greffe en fente

  • Marcottage aérien au printemps de préférence sur une branche d’un diamètre minimum de 1 cm. L’avantage est que la production est continue et immédiate alors que par greffage, il faut attendre au moins trois ans.

Marcottage aerien