~ Agenda de nos évènements ~

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
15
16
17
18
19
21
24
25
26
29
30

Voyage en ITALIE du Nord

du 6 au 14 juin 2018

photo groupe Italie reduc

 

         Au programme de ce voyage, visites commentées de Milan, de Vérone et de Venise, croisières, avec escales sur leurs îles, des lacs d’Orta, Majeur, de Côme et de Garde, des escales sur les îles de la lagune de la Vénétie, Murano, Burano et Torcello, enfin une visite de Padoue avec prière à Saint-Antoine de Padoue pour retrouver…… notre ligne perdue, conséquence des repas typiques italiens bien copieux.

         Aux menus, pâtes variées, risottos, poissons du lac, de la mer, volailles, viandes blanches, vins blancs et rouges de pays, gâteaux, sans oublier…, glaces et apéritifs, surtout l’Aperol Spritz…, tous les gourmands ont été satisfaits !!!

        

         Le planning a été respecté et s’est déroulé sans encombre, la météo a été au rendez-vous, soleil et chaleur pendant tout le séjour avec, en rançon pour certains, quelques coups de soleil !

         Le groupe a apprécié l’autocar panoramique, très confortable, conduit tout en douceur par un chauffeur qui nous a montré sa parfaite maîtrise sur les routes sinueuses de montagnes, ainsi que les chants interprétés par Jacqueline, Bernard et Lydia, qui ont permis de meubler le temps de traversée de la large et plate plaine du Pô. Une règle de rotation de deux places dans le sens des aiguilles d’une montre tous les jours a permis de satisfaire les occupants avides de se placer à l’avant, même si la vision à l’arrière était correcte, il aurait fallu mettre en place cette règle dès le premier jour pour assurer un tour complet….

         Quelques images et souvenirs que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

        

         Milan, Chef-lieu de la région Lombardie, située au milieu de la plaine du Pô, seconde ville d'Italie en nombre d’habitants, cœur industriel, commercial, financier et universitaire de l'Italie. Siège de la Bourse italienne, elle représente un grand pôle d'attraction pour les sièges d'entreprises, notamment dans le secteur de la mode et du design, dont Milan est l'une des capitales mondiales.

         Une promenade à pied dans la ville avec visite commentée du Château des Sforza, riche famille qui succéda à la non moins riche famille Visconti, dont le symbole, un biscione (la bissa en milanais, traduction de vipère ou serpent, équivalent de la vouivre), qui dévore un enfant ou un homme, est devenu le symbole de la ville. Ce symbole a été inséré dans le logo de l’Alfa Romeo, en outre « la vipère » est un des symboles de l’équipe de football Inter de Milan. En 1978, ce symbole, avec un homme se faisant dévorer dans sa bouche, est devenu l’emblème de la société Fininvest, de S. Berlusconi. Cette forteresse, protégée par un imposant fossé abrite trois cours où l’on a pu y admirer la dernière sculpture inachevée de Michel Ange.

         La cathédrale, magnifique construction de style gothique flamboyant, ornée d’une multitude de flèches et de statues dont la plus haute est la statue de la vierge étincelante d’or.

         Un passage par la galleria Vittorio Emanuele II, passage couvert rassemblant des magasins et des restaurants de prestige, où on peut y admirer de superbes arcades ainsi qu'une magnifique coupole de fer et de verre de fabrication Saint Gobain tout en déambulant sur de splendides Terrazzo et d’impressionnantes mosaïques. Les magasins VERSACE, PRADA, GUCCI, ARMANI, VITTON, se côtoient, un vrai régal pour les yeux, peut-être moins…, pour la carte bleue !!! Heureusement que le temps était limité…

         La découverte en bus des principaux bâtiments milanais, les palais construits à la Renaissance, le célèbre opéra (La Scala), la tour Pirelli, de nombreuses places et jardins, une tour aux façades végétales véritable jardin vertical, enfin, une étape pour un moment de silence …, dans un cimetière communal rassemblant une quantité impressionnante de riches monuments, signes extérieurs de richesse des familles, véritables chefs d’œuvres architecturaux classés.

         Beaucoup de moments passés en bateau sur les lacs, avec les Alpes en toile de fond, du plus petit et romantique lac d’Orta, au plus long, le lac Majeur, en passant par le lac de Côme, le plus beau, et au lac de Garde, le plus grand, ainsi que dans la lagune à Venise, un véritable régal pour les yeux.

         Surprise d’un soir, Bernard, ayant remarqué que c’étaient les anniversaires de Marie Renée et de Guy, a organisé un moment de convivialité pour fêter dignement ces événements, bises, chanson, et un succulent gâteau avec bougies arrosé d'un Prosecco, vin pétillant italien, un bon souvenir pour tout le monde.

        

         Les îles nous ont impressionnés par les richesses des constructions dans des jardins somptueux, comme l’île Isola di San Giuilio, petite île d’à peine 275 mètres de long pour 140 de large, occupée par des bâtiments à vocation religieuse, un ancien séminaire aujourd’hui transformé en couvent et une basilique, le tour complet à pied de l’île ne nous retardera pas …..ou Isola Bella, île sur laquelle se dresse le Palazzo Borromeo entouré d’un jardin baroque à l’italienne, palais construit au XVI siècle par Carlo III Borromeo en l’honneur de sa femme !!!  Le guide local nous a présenté, avec des commentaires tout en couleur, Bibi, Marie Reine, ainsi que des marionnettes très pipelettes….

         Sur Murano, nous avons assisté à la démonstration époustouflante d’un souffleur de verre dans une ambiance surchauffée, sur Burano ce sont les couleurs des petites maisons de pêcheurs qui nous ont offert un paysage hors du commun, enfin sur Torcello une photo de groupe a été prise sur le pont du « diable », nommé ainsi car il n’a aucune rambarde, prière de ne pas trop s’approcher des bords !

         La Chartreuse, où, à 900 m d'altitude, règnent la paix et la nature ne nous a pas laissés indifférents. Fondée en 1173 ce grand complexe caché dans les bois est marqué par les transformations du XVIIème siècle. On y trouve une fresque du XVème siècle, un vaste cloître du XVIème siècle, l’église abbatiale supérieure édifiée sur l’église originaire (XIIème siècle), finement décorée par des fresques de Parentani et Jan Claret. Aujourd’hui, la Chartreuse n’héberge plus que 7 moines !!!

        

         Verone ville riche de vestiges romains sur les rives de l’Adige, son théâtre et ses 17 km de murailles datant du III siècle, nous ont impressionnés par leur qualité de conservation, nous y avons retrouvé la maison de Juliette taguée par les amoureux du monde entier en souvenir de la tragédie de Romeo et Juliette.

         Le programme retenu a été très intéressant…, mais il n’y a pas eu que l’ANR56 à avoir l’idée de ces visites…, il y a eu foule, notamment à Venise où il a fallu ne pas se décourager face à la queue devant le palais des Doges !!!                       
Heureusement que notre guide a su nous faire patienter avec des commentaires intéressants et d’actualités nous tenant ainsi en haleine. La découverte commentée des trésors des intérieurs de ce palais nous a vite fait oublier les contraintes de l’attente.

         Venise, une des plus belles villes du monde, est construite sur des pieux dans le sable de la lagune. Le centre historique est entièrement piétonnier, les canaux faisant fonction de route, on compte 455 ponts, les bateaux, taxis d’eau, beaucoup de brillants RIVAS, et gondoles sont le moyen de transport public. Elle se bat contre le mouvement des marées et les vagues des gros paquebots de croisière fragilisant les fondations de splendides constructions de style gothique abritant des peintures de Titien, de Tintoret et de Véronèse. Entre ces érosions et la montée du niveau de la mer, l’avenir est sombre, nous avons peut être bien fait d’y aller cette année… Le palais des Doges, ou palais ducal, le pont des soupirs, la prison des Plombs qui a « hébergé » Casanova, la place Saint Marc, le pont du Rialto, autant de sites exceptionnels incontournables à ne pas manquer.

         Enfin, Padoue ville d’art et de culture avec sa basilique Saint-Antoine, ses 3 millions de visiteurs par an et une des plus anciennes universités de médecine d’Italie. Nous nous sommes mis derrière la longue et impressionnante file de pèlerins pour voir la relique du saint, il faut dire que les miracles de ce Portugais d’origine lui ont permis d’être nommé « le saint » et avons admiré la richesse de ces lieux plein de piété.

        

         Après prières et vœux, un retour dans nos foyers, pleins de souvenirs dans la tête et de photos dans les boîtes, nous adressons un grand remerciement à Bernard, notre organisateur, à Pipo, notre accompagnateur, à Paulo et à Christina, nos chauffeurs.

                                                                                              Denis Ritchen