De Tout et De Rien ...

réseau 2


 

de Georges Pondaven - Vannes

LA VIE QUOTIDIENNE DES BRETONS
PENDANT LA GUERRE 39-45

         La pandémie du Covid19 bouleverse depuis une bonne année le rythme et les habitudes de vie de la population mondiale. Les gens subissent les manques de libertés pour se déplacer, travailler, s'instruire, se cultiver, se distraire...Les anciens, particulièrement ceux des maisons de retraite, ont déjà payé un lourd tribut à la maladie puisqu' environ 100 000 personnes ont péri. Cette situation crée dans les populations des sentiments et des réactions divers : frustration, impatience, dépression mais aussi résignation et espoir en attendant la disparition du virus.

         Cela étant, les Français et de très nombreux Européens ont connu une autre période autrement plus tragique et sûrement plus longue il y a environ 80 ans. De nombreux adhérents de l'ANR comme moi, ont probablement connu les malheurs de la guerre 39-45. Je voudrais ici rappeler les conditions de vie de l'époque et les comparer aux contraintes actuelles en montrant que les impatiences et les manques de civisme d'aujourd'hui ne devraient pas être de mise.  

de M T

Quelques propositions de lecture

livre yoga 

Lanomalie 195x320 


Crenom Baudelaire

changer leau des fleurs

 

prendre un enfant

Le secret Hemingway

 

Yoga de Emmanuel Carrère

C’est un livre sur le Yoga et la dépression, expériences de l’auteur.
Livre constitué de différents chapitres écrits à des moments différents, vécus lors d’un stage de Yoga interrompu par l’événement Charlie Hebdo, découverte de sa bipolarité lors d’un séjour à l’hôpital Sainte-Anne, rencontre avec de jeunes réfugiés dans un camp à Leros (Grèce)…
________________________

L’anomalie de Hervé Le Tellier Prix Goncourt 2020

Un avion se pose aux Etats Unis après avoir  rencontré un orage exceptionnel. Il s’avère que cet avion, le même,  a déjà atterri 3 mois auparavant avec les mêmes passagers. Quand ils atterrissent ils ont leurs histoires,  croient avoir des secrets mais qu’en est-il vraiment ? L’écrivain qui s’est suicidé est-il vraiment mort ?
________________________

Crénom Baudelaire de Jean Teulé

Vie de Baudelaire plus ou moins romancée, comme sait si bien le faire Jean Teulé. Cet enfant très attaché à sa mère deviendra un poète reconnu mais détestable dans ses comportements.
________________________

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin Prix des lecteurs

Violette est tombée dingue amoureuse de Philippe Toussaint. Ils seront garde barrière. Ils auront une fille. C’est Violette qui actionne la manivelle pour chaque passage de train. Lui part sur sa moto. Ils deviendront gardien de cimetière. Leur fille meurt dans l’incendie du centre de colonie. Un jour, Philippe part et disparait de la vie de Violette…
Des anecdotes, des rencontres avec les gents de passages, les habitués, les fossoyeurs..
Du rire, des larmes, Coup de cœur !
________________________

Prendre un enfant par la main de François Xavier Dillard

Sarah et Marc, deux enfants Clémentine et Gaspard, rentre de Corse sur leur voilier quand ils rencontrent une forte tempête. Clémentine disparait, happée par les vagues.
Leur vie changera quand viendront habiter sur le palier de l’immeuble cossu un couple et leur fille Gabrielle qui ressemble tant à leur Clémentine. Sarah reprend goût à la vie. Mais Gabrielle, adolescente, connaîtra un parcours difficile. Comment Sarah vivra-t-elle ces moments-là ?
________________________

Le secret Hemingway de Brigitte Kernel

Histoire vraie de Gloria, né Grégory Hemingway. Sa petite  enfance, habillée comme une fille, pas toujours  aimé de sa mère et de son père. Son parcours : drogue, boisson, prison, transformation mal vécue par sa famille…
________________________

de Bernard Le Vilain - Lorient

Marche du mardi - Gestel

Un peu d’histoire… en marchant

Aujourd’hui mardi 9 novembre, Les vacances étant terminées, le groupe s‘étoffe nous sommes seize marcheurs (ses) prêts à découvrir la campagne Gestelloise.

Le départ commence à l’entrée du domaine paysager du Lain qui est une ancienne propriété noble qui s’étend sur 24 hectares. l’ensemble du parc est devenu propriété de Lorient agglomération en 1995.

Nous passons devant le manoir central, dont seule la façade demeure aujourd’hui, date de la fin du 19ème siècle. Les ruines visibles sont la conséquence d’un incendie en 1992.

Pour la petite histoire, après plusieurs reprises, ce château fut racheté en 1872 par un certain Théophile Violet de Breil, inspecteur général des Ponts et Chaussées qui participera à la création de la voie ferrée Nantes – Landerneau.

Nous contournons cet emblématique parc et arrivons sur les contours du golf de Quéven. Pour continuer notre chemin un obstacle se présente il faut franchir un ruisseau assez large avec beaucoup d’eau et en guise de passerelle, une planche de trois mètres de long pour vingt cm de large légèrement branlante. Je crains le pire, car j’ai en mémoire une certaine Dominique qui à Madère nous avait fait un numéro d’équilibriste raté!!

Avec prudence et avec l’aide de quelques chevaliers galants nous passâmes sans encombre…. ouf!!!

Quelques encablures plus loin nous arrivons sur un vaste terrain verdoyant et arborée.
Au milieu se dresse un imposant puits circulaire autrefois compris dans un mur d’enclos.
Nous profitons pour faire la pause photo .
Marche du mardi à Gestel - le 09 mars 2021
 

Ce domaine à une histoire particulière, car il fait partie du château de Kerruisseau dont on peut encore voir ses vestiges, les ruines des caves, le mur d’enceinte et les grilles. Il fut réquisitionné par les officiers allemands qui en feront un lieu de villégiature. En août 1944, surpris par les alliés, ils quitteront les lieux en y mettant le feu.

Pour terminer mon récit, je dois rappeler notre performance de la traversée du ruisseau, car au retour nous avons croisé un groupe de trois personnes et sur les trois une est tombée à l’eau son jean avait fait office d’éponge et visiblement il n’avait plus sa couleur délavée !

de Noémi L - Pluvigner

L'Ecole du XVIII° au XXI° siècle,
dans une commune du Morbihan

20210228 110904

« Qui a eu cette idée folle

Un jour d'inventer l'école ?

C'est...c'est... »

C'est certes, celui qui n'avait point encore imaginé les années 2020 - 2021 !!!

Avec masque ? Sans masque ? Masque à partir de 6ans ? A partir de 11 ans ? Autant de questions auxquelles ministres, pédagogues, pédiatres, psychologues, journalistes, professeurs et spécialistes en tous genres tentent d'apporter leur éclairage, occupant  tous les plateaux de télévision, aggravant l'angoisse généralisée d'un monde au lendemain incertain. Certes, nous avons une pensée particulière et compatissante pour nos étudiants condamnés à passer leur journée devant un écran, privés de toute présence d'un professeur.

Ce début de XXI° siècle serait-il des plus funestes ? L'Histoire de l'Ecole dans notre région a connu des temps bien plus âpres et les élèves, des conditions de vie et d'apprentissage si difficiles qu'elles susciteraient des révolutions, aujourd'hui.

de la part de Christiane

Un texte à apprécier, à sa juste valeur !

Conseil :

AVANT d'ouvrir ce texte,
commencer l'écoute de la vidéo ("youtube", image à droite), et baisser le son pour une écoute en sourdine pendant votre lecture.


Vieillir de Bernard PIVOT
 


paru dans : Info-retraite du 16/02/2021


Mozart - Piano Concerto No. 23
(Hélène Grimaud)


 

de Bernard LE VILAIN

Marche du mardi : le retour 2 !

Presque comme avant... : 2ème retour de la marche du mardi.
Le 15 septembre 2020, nous étions tout joyeux de redémarrer l’activité marche. Mais au bout de quelques mardis, la Covid nous signifia qu’elle était la maîtresse des horloges, donc confinement. Ce mardi 2 mars 2021, 2ème retour et ... Lire l'article de Bernard

de la part de Loïc LE BAIL

de bien belles séries photos 

Introduction : qui s'intéresse à la photographie connait sans doute la pratique  des "séries". Il n'y a pas de photographes de renom qui nie l'importance de cet exercice, certains allant jusqu'à prétendre qu'elle est indispensable à l'entrée dans la cour des "grands". Outre la maitrise technique de la prise de vue elle demande au photographe une attention constante (presqu'un réflexe ?) dans l'espace comme dans le temps, pour identifier et saisir ce qui relève du sujet de la série. Et parfois il convient d'ajouter plusieurs prises pour (s')offrir différents points de vue, ou éclairages (la recherche de la meilleure lumière, vous connaissez ?).
Eh bien Loïc maitrise tous ces aspects ; voici ce qu'il en dit, voici aussi ce qu'il propose en partage à votre œil.
Bravo LoÏc, et Merci

      Daniel
- le webmaster

Les graphes, par Loïc
Graffitis ou œuvres d'art ? Les peintures de rues sont partout dans les villes, plus rares à la campagne, souvent dans des endroits inattendus.

Elles sont, pour un photographe, une source inépuisable.
De plus, rien n'empêche de se prendre soi-même (ou un objet quelconque) dans le cadre.
Il peut être intéressant d'en faire une collection, au fil des ans et des voyages.
Certaines d'entre elles sont destinées à durer, d'autres ont disparu lors de la destruction de la friche industrielle qui les abritait, le photographe prend alors lele de conservateur.

Ensuite, Internet permet la diffusion par Google photos notamment, qui ajoute une valeur en affichant le lieu de prise de vue, et la date (cliquer sur le í dans un cercle) pour afficher ces informations.
Un clic sur la carte ouvre "Google Maps" dans le menu duquel il suffit de passer en mode "Street View" pour se retrouver pile à l'endroit de la photo !
https://goo.gl/photos/wFks8YVuUwzcEXYe8


Vues sur le net (origine Google), une sélection de Loïc 
Et par les temps qui courent, Google fait très fort dans les possibilités de découverte sans risque, car ses photos prises par satellite capturent souvent des objets inattendus. Voici une autre collection glanée en voyageant sur "Google Earth" :
https://photos.app.goo.gl/r9ht7KSwFNWDtQpy5