La culture des agrumes en Bretagne

Cet article, proposé par Jacques HELOU, vous donne les bases de la culture des agrumes, il est destiné à vous éclairer sur les exigences de cette culture et éviter des erreurs fatales aux plants. Vos connaissances pourront être confortées par une bibliographie riche et très abordable, tant pour la compréhension que par le coût.

Les agrumes font partie de la famille des rutacées. Il en existe des milliers de variétés. Dans cet article ne seront évoqués que ceux que l’on peut cultiver en Bretagne.

VARIETE D’AGRUMES

Agrumes de pleine terre

  • Poncirus trifoliata , pied franc (pousse à partir d’un pépin), il sert essentiellement de support de greffe, les fruits ne sont pas comestibles. Résiste à – 17°C (la rusticité dépend de la durée du gel, de la protection naturelle…)poncirus trifoliata oranger trifolie citronnier epineux
  • Le bigaradier, pied franc également ses fruits servent à faire la confiture d’orange. Résiste à – 13° Cbigaradier
  • Mandarinier satsuma – rusticité – 12°Cmandarinier satsuma
  • Kumquat se mange avec la peau, apprécié surtout en fruit confitkumquat

Agrumes à rentrer en hiver en serre froide (supporte une température légèrement inférieure à zéro)

  • Orangeroranger 600x450
  • Pomelo (hybridation d’un oranger et d’un pamplemoussier ou mutation d’un pamplemoussier)Pomelos Corse Bio
  • Citronniercitronnier a

Agrumes à rentrer en hiver en serre antigel (serre chaude mini 0°C)

  • Limettier (citron vert) très productif, c’est seul à se reproduire à l’identique par pépincitrus aurantifolia fruit 600x450
  • Cédratcedrat

Le calamondin est le seul agrume qui peut vivre en appartement (+ 3°C à 25°C)

PLANTATION :

  • En pleine terre : planter dans un mélange de 1/3 terre franche (du jardin), 1/3 de sable et 1/3 de fumier au fond du trou
  • En pot : les jeunes plants seront plantés dans un pot haut de 30cm de diamètre avec un mélange de terreau et d’un tiers de sable
  • Si le terreau a un engrais incorporé, attendre trois mois avant d’en ajouter

Eviter les plantations près des haies, car les turbulences sont mauvaises pour l’arbre.

ENTRETIEN :

Le 21 mars, mettre 40 grammes (une poignée) d’azote (ammonitrate 37%) au pied

Fin mai : 20 grammes d’ammonitrate ou sulfate d’ammoniac

Début septembre : mettre de l’engrais complet MPK 15-15-15 (azote, phosphore, potasse) En pot, aérer le sol avec une fourchette sur 3 à 4 cm.

Très important : ne pas mettre de coupelle ou surélever le pot pour qu’il ne baigne pas dans l’eau.

En peine terre, éviter d’arroser le tronc, pour cela faire une cuvette circulaire et arroser à l’EXTERIEUR de cette cuvette. En pot, il n’y a pas ce problème car l’eau s’écoule rapidement.

Important : Il est recommandé de pulvériser d’eau le feuillage le soir.

TAILLE :

Retirer les bois morts, dégager l’intérieur et pincer les nouvelles pousses

LES INSECTES NUISIBLES :

  • Cochenille farineuse, se colle sur les feuilles et la cochenille à carapace se loge dans les nervures des feuilles

Pcochenille de loranger

  • Aleurode (mouche blanche) provoque la fumagine (champignon noir)

aleurode a

  • Araignée rouge

araignee rouge acarien

  • Traitement : faire un mélange composé de

- 3 cuillerées à soupe d’alcool à 90°

- 1 cuillerée à soupe de savon noir

- 1 litre d’eau

Laisser reposer une nuit, rajouter 2 litres d’eau et pulvériser sur et sous les feuilles.

MALADIES (que l’on trouve en Bretagne)

  • Le mal sec : dépérissement soudain des rameaux qui conduit à la mort de l’arbre. Traitement curatif : couper et bruler le bois mort, et pulvériser le mélange qui sert pour les insectes
  • Fumagine : traitement avec le mélange ou de la bouillie bordelaise.

Important : stériliser les outils avant de changer d’arbuste ( flamme, alcool, eau de javel)

REPRODUCTION :

  • Greffage en écusson : en mars, avril, à œil poussant

greffe greffe ecusson

  • Greffage en fente en septembre

greffe en fente

  • Marcottage aérien au printemps de préférence sur une branche d’un diamètre minimum de 1 cm. L’avantage est que la production est continue et immédiate alors que par greffage, il faut attendre au moins trois ans.

Marcottage aerien