L'agenda de nos évènements .

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
9
11
12
13
14
17
20
21
27
28
31

 

Le 56 du 56

Bientôt l'édition de juin 2017 de la revue de l'ANR 56, et ce sera... le n° 56 !

L'occasion de cette coïncidence de nombres était trop belle : pourquoi ne pas évoquer deux brefs rappels historiques.

L'un en image principalement, sur l'évolution que notre revue a connue depuis sa naissance

L'autre, sur une période bien plus étendue, sur l'évolution des contours de la zone d'action de notre groupe, à savoir les limites géographiques du Morbihan

Alors commençons en image, par la revue.

  ANR 56du56 1 reduct

 photo à cliquer

 # le n°1 - fin 1999 ou début 2000, à l'mage du N°2 (photo) est une page recto-verso, le tout en N&B.

# le n°5 - sept 2001, bandeau d'en-tête de la revue nationale "Le retraité de la Poste et de France Télécom", avec la mention "Edition du Morbihan" comme sur le N°7-mars 2002 (photo). Toujours en N&B, sur double page.

  # le n°9 - sept 2002 (photo), arrivée de la couleur sur le bandeau d'en-tête, le titre devient "La Voix de l'ANR". Le reste en N&B sur double page. Puis la pagination commence à augmenter, à l'aide d'inserts en N&B

 # le n°35 - janv 2010 (photo) : nouveau nom "LA VOIX DE L'ANR DU MORBIHAN", 2 doubles pages (+ inserts) : 12 pages en tout. Bandeau et 1ère double page sont en couleur.

 # le n°40 - oct 2011 : c'est maintenant "La VOIX de L'ANR 56". 12 pages avec moult photos, tout en couleurs en impression offset. C'est le format toujours en vigueur.

 # le n°48 - sep 2014 : la revue s'émancipe. Abandon du titre de la revue nationale (seulement le titre, pas l'esprit !), il devient notre : "ENTRE TERRE ET OCEAN" < L'écho du Mor-Bihan >. Le bandeau actuel reprend ce titre depuis lors.

 # le n°55 - janv 2017 : c'est le dernier reçu, reconnaissable à sa "une". Mais en 2 ans que de changements à l'intérieur : articles plus courts, mise en page aérée, beaucoup de photos qui témoignent mieux que de longs articles, de la vitalité des activités de notre association et du plaisir de partager dans la bonne humeur, qui y règnent.

 

et sur la photo, les 2 n° en dessous ?

Ils n'illustrent pas une évolution marquante de la revue, mais plutôt un changement pas très lointain, à la tête de notre association.

sur le n°42 - juin 2012, une vaillante équipe

sur le n°50 - juin 2015, une dame à la une

Hé oui ! Christiane a succédé à Francis.

Les matelots sont presque tous, toujours au comité.

Ils ont changé de capitaine, accueilli les petits nouveaux, et sous son égide, assurent la continuité.

Qui a parlé de changement ? Les têtes changent, mais à l'image de sa revue, l'esprit de l'association reste.

Bon vent donc, pour l'association et sa revue.

 

 

Bientôt :

ANR 56du56 2 copie

 

En ce qui concerne l'évolution des contours du Morbihan, notre "terrain de jeux", Lucien nous en dit quelques mots.

LE DEPARTEMENT DU MORBIHAN ET SES ESPACES

C’est peu après la Révolution que la Constituante, 1789/1790 mit en chantier le redécoupage du territoire . Les anciennes provinces furent morcelées afin de former les départements avec comme critère que le chef lieu soit au maximum à moins d’une journée de déplacement à cheval de la préfecture.

C’est ainsi que la Bretagne fut divisée en cinq départements de surface à peu près équivalente. Les évêchés constituaient jusque-là les divisions territoriales et c’est encore leur siège qui servit à situer le chef lieu du département. Particularité pour le Morbihan, le territoire fut augmenté par ajout du canton de Gourin jusqu’alors du diocèse de Quimper, du canton de Ploermel du diocèse de Saint-Malo, du canton de La Roche Bernard qui dépendait du diocèse de Nantes, mais perdit le canton d’Arzano rattaché au Finistère. Il s’étend le long de la côte de l’embouchure de la Laïta à l’ouest à l’embouchure de la Vilaine à l’est.

Par ailleurs les subdivisions reprirent le nom des pays que l’on retrouve dans les cantons; il y avait là une particularité par rapport au breton parlé, différent selon le territoire et parfois même d’une paroisse à l’autre.

Autre particularité c’est le seul département à se donner un nom breton : MORBIHAN ou mor bihan "petit mer", que tout breton sait traduire. Les espaces sont à la fois maritimes et intérieurs, rias et landes se côtoient et s’entrelacent, les marées remontent profondément dans les terres.

Cela fait donc 228 ans (1789/2017) qu’a été adopté ce nom de Morbihan.

Il se retrouve dans le numéro de notre revue de l’ANR et si l’on s’amuse un peu pour décomposer 228 en 2 fois 28= 56 ; c’est le numéro de la revue à paraître  : le 56 du 56.

Longue vie à notre revue.

Lucien LE CORRE

Merci de sa contribution.

Pour info : LES PAYS DU MORBIHAN - Janvier 2005 ==> ICI